J-

Formalités Visas & douanes

L’immigration concerne l’entrée, en Côte d’Ivoire, de personnes étrangères qui y viendront pour y séjourner ou s’y installer à l’occasion des Jeux de la Francophonie. En plus des dispositions réglementaires qui existent pour l’immigration et les formalités douanières, les autorités ivoiriennes s’engagent à prendre des procédures de douanes et d’immigration simplifient dans le respect des lois et règlements en vigueur.

 

L’Arrêté n°66/AE du 16/02/93 fixe les conditions d’entrée des étrangers en Côte d’Ivoire.
« Pour être autorisé à séjourner en Côte d’Ivoire pour une période d’un (01) jour à un (1) an, tout étranger doit être muni d’un passeport national ou d’un titre de voyage en cours de validité et sur lequel a été apposé au préalable un visa d’entrée, à moins qu’il n’en soit dispensé».

 

Les visas d’entrée en Côte d’Ivoire sont délivrés par le Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et par les Représentations Diplomatiques et Consulaires de Côte d’Ivoire. En référence à ses engagements pris lors du dépôt de sa candidature, l’Etat de Côte d’Ivoire s’engage à analyser dans le sens le plus favorable toutes les mesures visant à assouplir l’obtention du visa d’entrée et de séjour sur son territoire durant la période couvrant les Jeux de la Francophonie.

 

A cet effet, les participants des pays non pourvus de Représentations diplomatiques ivoiriennes pourraient obtenir le visa d’entrée à l’arrivée à l’Aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Par ailleurs, les visas de courtoisie couvrant la période des Jeux seront délivrés aux délégations étrangères qui devront faire connaître suffisamment à l’avance la composition de leurs délégations. Les délégations étrangères sont invitées à produire les documents nécessaires à la demande de visas.

 

Conformément à l’engagement du Ministre auprès du Premier Ministre, Chargé de l’Economie et des Finances, les effets personnels, équipements professionnels, utilisation des marchandises et œuvres d’art nécessaires importés par le CIJF, les compétiteurs et leurs délégations, les médias, les partenaires commerciaux et les fournisseurs, qu’ils soient accompagnés ou non, seront exemptés de tous droits de douane dès lors que les douanes approuvent la nature de l’usage de ces produits. Les produits utilisés dans le cadre des Jeux et réexportés ultérieurement seront également exempts de droits de douane.