J-

Les mamans, papas et tatas (MTP) en mission

Le ministre-gouverneur Mambé n’a pas fait de mystère sur sa grande confiance dans la réussite du grand rendez-vous de la jeunesse francophone. Il a félicité et encouragé les mamans, papas et tatas à se mobiliser pour apporter leur contribution à la réussite des jeux d’Abidjan 2017. Aussi, a-t-il salué l’implication des braves femmes dans la mobilisation autour des jeux et leur a demandé de s’impliquer un peu plus. «J’ai besoin de guerriers et guerrières », a-t-il dit.

Il a invité les femmes à être accueillantes, souriantes et surtout dynamiques dans le village AKWABA et à travailler dans un esprit de convivialité, de fraternité, avec amour et, surtout, dans la joie, pour la réussite du grand rendez-vous de la solidarité, de la diversité et de l’excellence. «Le sourire doit être le sourire de la Côte d’Ivoire qui accueille un athlète qui vient. Soyez les ambassadeurs et ambassadrices de la Côte d’Ivoire auprès des athlètes », a souligné le ministre Mambé.

Quant à M. Coffi Michel, secrétaire du bureau du conseil, qui s’est exprimé auparavant, il a indiqué que les mamans, papas et tatas sont aux côtés du gouverneur pour apporter une touche particulière aux VIIIes Jeux de la francophonie. A cet effet, Il a fait une lecture du terme de référence du mouvement MPT dans le village AKWABA qui enregistre 35 mamans, 99 papas et 99 tatas qui doivent rester aux côtés des athlètes pour leurs différents besoins durant leur séjour au bord de la lagune Ebrié.

Pour sa part, le directeur général de l’INJS, M. SANOGO Abib, qui a été fait chef du village AKAWABA, a tenu à rappeler aux mamans, papas et tatas, leur mission qui est d’assister les participants à leur arrivée, veiller à ce que les commodités restent toujours propres, informer les participants des activités à l’intérieur ainsi qu’en dehors du village, sécuriser au maximum les entrées et sorties des participants et d’être toujours à leur disposition, afin que leur séjour soit le plus agréable.

Source : DIRCOM D.A.A