Un séminaire pour réfléchir sur l’impact du sport et de culture dans le développement humain

Inscrite dans le programme complémentaire des jeux de la francophonie, cette édition exceptionnelle portera sur les politiques locales en faveur du sport et de la culture en tant que facteurs de développement territorial. Les ateliers et les tables-rondes permettront aux auditeurs d’échanger sur leurs expériences, de partager leurs bonnes pratiques et de créer entre eux des relations favorables à l’émergence de nouveaux projets et de coopérations fructueuses.

Pour le ministre en charge d’ ″Abidjan 2017″, il est primordial que des experts se réunissent pour réfléchir  sur l’impact du sport et de la culture sur le développement de nos collectivités. « L’industrie de la culture et du sport  représente le paysage où l’importance sur le produit intérieur brut (Pib) est très élevé.  Les jeux de la francophonie sont un outil de développement et ce qui est crucial, c’est que ça va au-delà des jeux olympiques parce que les jeux olympiques, c’est le sport seul. Alors qu’ici, c’est la conjonction des deux (sport et culture). Cette conjonction n’est pas  un hasard parce que le hasard n’existe pas», a précisé le maitre d’ouvrage des jeux d’Abidjan 2017.

Le Pr Olivier Garro, directeur de l’Institut international pour la francophonie, par ailleurs secrétaire général du Réseau international des chaires Senghor de francophonie,  a saisil’aubaine qui lui est offerte  pour présenter  son  institut et définir les missions qui lui sont assignées à savoir : une mission de  produire les connaissances, de  donner des informations sur la francophonie et une mission de réflexion.

Il s’agit avec nos amis de la société civile, les décideurs francophones d’échanger, de penser  les évolutions de demain.  Sans toutefois oublier de tabler son exposé sur  l’aspect réseautage qui est très important. «  Regardez l’impact publicitaire  de la coupe du monde et le championnat européen de football. Ce sont des milliards de FCFA que cela draine, c’est pour dire que la culture et le sport sont des fondamentaux de développement humain. Et si nous gérons comme il se doit, vous verrez que beaucoup de jeunes Ivoiriens vont gagner correctement leur vie. Le sport et la culture sont deux espaces où le niveau du PIB, dans  chaque pays est élevé. La francophonie est une grande famille  où il y règne la convivialité, la fraternité. C’est une organisation qui apporte un nouveau éclat au monde francophone », a  conclu le Pr Olivier Garro.

Notons  que ce séminaire  bénéficie du soutien du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes(France),  de   l’Association internationale des régions francophones (AIRF). L’Université francophone d’été est ouverte aux parlementaires, élus locaux, hauts fonctionnaires, cadres territoriaux, responsables de coopérations internationales, chefs de projets, experts, universitaires, acteurs du monde sportif et culturel, etc.

 

Nathalie K.

DAA / Dir Com